Subventions

Une promotion économique dynamique doit également encourager les entrepreneurs dans leurs démarches visant l'amélioration de leur compétitivité. Business Valais a confié à CCF SA la responsabilité d'allouer des subventions spécifiques à de tels projets.

Cofinancement du conseil

Son but est de permettre à des PME de conduire des études (de marché, propriété intellectuelle, industrialisation, etc.) préalables à un investissement. Ces études doivent être réalisées par un consultant externe et sont remboursées par CCF SA jusqu'à 50% du coût du mandat, mais au max. Fr. 50'000.-

Cofinancement de participation à des foires spécialisées

Son but est de soutenir les actions commerciales des PME effectuées dans le cadre de foires commerciales et/ou technologiques spécialisées. La participation de CCF SA s'élève jusqu'à 50% des frais pouvant faire l'objet d'un cofinancement, mais au max. Fr. 20'000.–.

Cofinancement de certification spécifique

Son but est de soutenir les démarches des PME effectuées en vue d'une certification spécifique de leurs produits, services ou process, destinée à leur ouvrir l'accès à de nouveaux marchés. La participation de CCF SA s'élève jusqu'à 50% du coût de la certification, mais au max. Fr. 50'000.–.

Cofinancement de démarches commerciales

Son but est de soutenir les PME valaisannes dans le lancement de leurs produits et services sur de nouveaux marchés ou dans le cadre d'une diversification de leurs activités par la commercialisation de nouveaux produits et services. La participation de CCF SA s'élève jusqu'à 50% des frais pouvant faire l'objet d'un cofinancement, mais au max. Fr. 50'000.–.

Cofinancement de projets de R&D internes

Son but est de permettre à des PME, en cas de situation conjoncturelle difficile, de mener à bien des projets de recherche et développement, en affectant à ces projets du personnel qualifié, qu'une baisse de commande ne permet pas d'occuper à la production. Le montant du cofinancement se monte au max. à 15% de la masse salariale du dernier exercice, jusqu'au montant plafond de Fr. 50'000.-.

Prise en charge d'intérêts bancaires ou leasing

Son but est de réduire la charge financière de l'entreprise et ainsi d'améliorer ses liquidités. Elle est applicable sur crédits bancaires ou leasings liés à un investissement.